Du son pour une com’ sans fausses notes.

Du son pour une com’ sans fausses notes.

Il y a encore quelques années, intégrer la musique comme un élément à part entière dans une stratégie de content marketing était tout simplement inenvisageable. Différentes raisons pouvaient expliquer ce phénomène : les moyens, l’organisation et le coût ; autant de freins à la créativité. Au final la musique intervenait uniquement dans le cadre de l’habillage sonore d’une vidéo ou d’un clip … bref rien de vraiment très original.

Bon, toutes les entreprises ne peuvent pas décider de sponsoriser Les Vieilles Charrues, Calvi on the rock ou simplement faire un clip avec Beyoncé (quoi que certaines d’entre nous ne seraient pas contre :-)).

Alors que faire ?

Premièrement, il est important de se rappeler que, comme un article, une campagne visuelle ou une vidéo, la musique doit être abordée comme un élément de contenu capable de valoriser votre marque, de traduire un véritable parti-pris et surtout, d’être le reflet de votre culture d’entreprise !

Aujourd’hui, toute personne ou entreprise ayant accès à Internet, peut accéder à de la musique en streaming via Deezer, Spotify et Youtube. Certaines entreprises ont donc fait le pari de créer leurs propres playlists voire d’utiliser la musique comme un élément de communication à part entière.

Quelques exemples :

KENZO World pour le lancement d’un nouveau parfum propose un cocktail de plusieurs codes culturels que tout oppose. Mutant Brain de Sam Spiegel & Ape Drums est ici choisi comme un support du message d’émancipation et de remise en question des conventions. Un succès qui a propulsé cette musique de publicité au 3ème rang du morceau le plus Shazamé en septembre 2016.

Geico une marque d’assurances déjà rendue célèbre par ses précédentes actions publicitaires, a fait appel aux Boys II Men. Vous avez une mauvaise nouvelle à annoncer ? Pas de souci, le célèbre groupe américain des années 90 le fait pour vous en chanson.

Jaguar Land Rover a fait appel à Gorillaz pour recruter sa prochaine vague d’ingénieurs. Et oui le recrutement aussi cède à la vague musicale. Pourquoi Gorillaz ? Il s’agit d’un groupe musical britannique et virtuel. Faire appel à ces artistes était un acte porteur de sens, permet au groupe de révéler sa campagne recrutement digitale ainsi que l’application en réalité mixte, conçue pour évaluer les candidats.

Bref, vous connaissez la chanson maintenant.
Du moment que faire preuve d’un brin d’audace ne nous effraie pas, les occasions d’être ingénieux et créatifs ne manquent pas.

The Friday POST

Votre navigateur est trop ancien pour profiter pleinement du site The Friday POST
Vous pouvez le mettre à jour ou télécharger Google Chrome